Pinel 2018
Vous êtes ici : Accueil » Actus » Artisanat du bâtiment : en croissance, l’activité devrait pâtir de la grève (...)

Artisanat du bâtiment : en croissance, l’activité devrait pâtir de la grève SNCF

D     H 0:0     C 0 messages


agrandir

Artisanat du bâtiment : en croissance, l’activité devrait pâtir de la grève SNCF

"Pour le moment les entreprises ont fait face comme elles pouvaient, en réorganisant leurs interventions, par exemple en privilégiant des chantiers plus près de leurs ateliers", rapporte Patrick Liébus, président de la Capeb, cité dans un communiqué.

Pour l’heure, les entreprises du secteur ont surtout "perdu du temps dans les transports routiers, du fait du surencombrement duréseau routier et du trafic accru", dit-il.

"Sur les trois mois prévus, ces grèves auront un impact sur notre activité, c’est certain", prédit M. Liébus, qui renvoie au prochain point sur l’activité du secteur, mi-juillet, pour une évaluation chiffrée de ces perturbations.

Car les difficultés d’approvisionnement en matières premières auprès des industriels, pour l’instant constatées ponctuellement, pourraient s’étendre. L’acheminement des matériaux transformés vers les points de vente et le négoce, ainsi que celui des granulats des carrières - la grève touchant aussi le fret - seront inévitablement perturbés, estime la Capeb.

De janvier à mars, la progression de l’activité des entreprises artisanales du bâtiment a été de 2,5% comparé aux trois mêmes mois de 2017, un rythme équivalent à celui de l’an dernier.

L’artisanat du bâtiment affiche ainsi son neuvième trimestre consécutif de croissance. Celle-ci "marque légèrement le pas" par rapport à la hausse de 3,5% enregistrée sur les trois derniers mois de 2017, en raison de conditions climatiques défavorables en début d’année, marqué par de fortes précipitations et chutes de neige".

La construction neuve continue à tirer le secteur, avec une hausse d’activité de 5% en volume au premier trimestre, "une tendance qui devrait se confirmer" au vu des 427.300 logements mis en chantier en France, à fin février , observe la Capeb.

Quant à l’entretien-rénovation, sa progression reste plus modérée, avec une hausse de 0,5 % en volume sur un an, portée par les travaux d’amélioration de performance énergétique (+2,5%).

Grâce à cette reprise, "les indicateurs de l’emploi sont au beau fixe", se réjouit la Capeb.

Ainsi "30% des entreprises artisanales ont cherché à embaucher au cours du second semestre 2017" et l’emploi salarié dans les entreprises du BTP de moins de 20 salariés a progressé de 1,5% pour atteindre 699.940 salariés au dernier trimestre 2017, comparé à la même période un an plus tôt.

Rechercher

Offre spéciale : 1.500€ offerts !

Simulation Pinel personnalisée